MINI-DÉBAT : EST-CE QUE NOTRE ENVIRONNEMENT DÉFINIT NOTRE ÉDUCATION ?


14 Mar
14Mar
Nina Langlais, le 14/03/2020

Jeudi 14 février a eu lieu le cinquième mini-débat de l’année. Le thème portait sur “ est-ce que notre environnement défini notre éducation ?” 

Contrairement aux sessions précédentes ou Marie et Jeanne était accompagnées d’un professeur, aucun n’était présent ce jour-là. Avant de commencer le débat, une vidéo sur les expatriés a été visionné. Cela a permis d’apprendre un peu plus sur les nationalités des élèves et ou avaient-ils vécu.

A part Karabo (4e), aucun élève participant au débat n’était sud-africain et avait vécu en Afrique du Sud toute sa vie. Néanmoins, des certains, comme Emma (4e), ne sont pas sud-africains mais disent que d’avoir grandi dans le pays les fait se sentir comme appartenant au pays.

Plusieurs élèves qui ont de la famille en Afrique ont dit que ces dernières considéraient l’Afrique du Sud au même niveau que l’Europe par rapport au niveau de développement.

Comme souvent, le débat s’est éloigné de la question de départ, mais nous sommes rapidement revenus sur le sujet de l’éducation. La majorité des élèves ont expliqué qu’étant exposés à de nombreuses cultures différentes, ils se sentent plus ouverts d’esprit. Ils rajoutent que bien qu’il y ait des groupes d’amis au sein du lycée, la mixité était très présente et que cela nous ouvre sur de nouvelles choses.

Bien que nous ne sachions pas si cela avait à voir avec notre environnement, nous avons décrété que nous avions eu beaucoup d’intervention contre le harcèlement et la violence et que cela était important, quel que soit l’endroit où l’on vit.

Enfin, les élèves considèrent recevoir une éducation sur la sécurité en vivant en Afrique du Sud qu’il n’y aurait pas forcement dans d’autre pays, occidentaux notamment.

Pour conclure, le Lycée français de Johannesburg est une école ou de nombreuses cultures et origines se côtoient, ce qui est moins le cas dans les lycées en France. Avec toutes ces fortes personnalités, nous apprenons à vivre ensemble et cela nous permet de nous enrichir des expériences des autres.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.