LE RESSENTI DES ÉLÈVES SUR LES EFFETS DU CONFINEMENT SUR LEUR QUOTIDIEN


11 Jun
11Jun
Lucas Hanin, 1èreA (modifié par Julien Trévian), le 11/06/2020

Depuis la fin du mois de mars, l’équipe pédagogique et les élèves du lycée Jules Verne sont invités à rester chez eux pour lutter contre la propagation du coronavirus. Alors que les portes du lycée restent fermées jusqu’à la rentrée scolaire, en septembre prochain, nous avons interrogé les élèves des classes de 3è, 2nde, première et Terminale sur leur ressenti face à cette expérience inédite.

LE CONFINEMENT DIVISE-T-IL LES FAMILLES ?

Le confinement est une situation que chaque foyer vit à sa manière. Certains individus auront tendance à se rapprocher de leur famille tandis que d’autres auront plus tendance à s’isoler. L’une de nos questions portait sur ce sujet et nos résultats ont été mitigés.

Au final, parmi l’ensemble des sondés :

  • 27% avouent passer plus de temps sur les réseaux sociaux
  • 27% (mais seulement une voie de moins) affirment passer plus de temps avec leur famille
  • 36% disent passer autant de temps avec leur famille que sur les réseaux sociaux
  • 9% ne savent pas

En ce qui concerne la communication avec la famille à distance, les chiffres montrent que cette situation de pandémie a encouragé les individus à se soucier plus des proches qui ne vivent pas avec eux, et notamment de leur santé ?

  • 53% passent plus de temps à prendre des nouvelles de leurs proches
  • 9% seulement disent passer moins de temps à communiquer avec leurs proches à distance
  • 35% affirment que ce rapport n’a pas changé
  • 3% ne savent pas

En ce qui concerne les relations entre les élèves et leurs parents, voici nos résultats :

  • 27% des élèves déclarent que la relation avec leurs parents s’est améliorée
  • 7% qu’elle s’est dégradée
  • Et 66% disent qu’elle n’a pas changé

CONFINEMENT : SON IMPACT SUR LA SANTÉ DES ÉLÈVES

Le fait de devoir rester chez soi et de limiter ses sorties peut avoir un impact important sur la routine et la santé des individus. En effet, depuis le début du confinement sur 135 élèves, 50 affirment dormir davantage, 46 disent dormir moins qu’avant et 38 disent que leur temps de sommeil n’a pas évoluer avec le confinement.

En ce qui concerne l’alimentation, la part des élèves qui dit avoir une alimentation plus saine est de 30% contre 14% disant l’inverse. 56% des personnes sondées ne remarquent aucun changement au niveau alimentaire.

Dans une question demandant aux élèves s’ils jugent que le confinement a un impact psychologique sur eux, 46% pensent que c’est le cas, 36% ne le pensent pas et 19% ne savent pas.

Même si cette période d’isolement s’est montrée plus ou moins anxiogène cher certains, 17% des élèves ont trouvé la période confinement très agréable, 38% l’ont vécu comme assez agréable, 27% ne l’ont pas vraiment apprécié et seuls 18% ne l’ont pas supporté.

Les résultats des deux sondages réalisés par la spé SES : R_sultats_des_sondages_SES_mai_2020.pdf

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.